Livraison OFFERTE dès 89€ d'achat ♡ Livraison OFFERTE dès 89€ d'achat ♡

Accepter sa part d'ombre

 Peut-être avez-vous remarqué que nous prônons sur ce blog, et dans nos valeurs, la positivité.

La positivité est quelque chose de merveilleux qui peut changer notre vie, et élever notre niveau de bonheur à court et à long terme. Mais soyons claires, nous ne sommes pas partisanes du perfectionnisme. Nous avons toutes des hauts et des bas, pour diverses raisons, nous traversons toutes des journées où l’on se sent plus maussades ou à fleur de peau. C’est tout à fait normal et surtout, c’est naturel !

Sans obscurité, rien ne naît. Sans lumière, rien ne s'épanouit.

May Sarton

Les humeurs noires ne sont pas quelque chose que l’on désire, car tous les êtres sont naturellement tournés vers l’expansion et la recherche du bien-être. Mais elles sont un signal à écouter pour ralentir. Ce sont des rappels d’honorer le cycle de la vie, les moments où on a de l’énergie et les moments d’introspection, la croissance et la décroissance. Le yang n’existe jamais sans le yin et le yin n’existe jamais sans le yang.

Voici quelques idées pour traverser les journées négatives sans drame. 

La mauvaise humeur doit être comprise

 Accepter sa noirceur est un concept que l’on retrouve particulièrement dans le cadre du féminin sacré. Il s’agit d’une ôde au corps et aux besoins naturels de la femme, trop souvent tabou et stigmatisé dans notre monde très masculin. Plus largement, les mouvements du moral peuvent aussi provenir des énergies du monde extérieur, du cycle des saisons aux mouvements des astres. On ne peut tout expliquer rationnellement...

Si l’on se concentre sur l’aspect corporel, arrêtons de nous blâmer lorsque nous sommes de mauvaise humeur ou sans énergie ! Le corps de la femme suit un cycle naturel de hausses et de baisses brutales d’hormones. Comprendre ce cycle et accepter sa nature, nous aide à être plus bienveillante envers nous-même lorsque nous ne sommes pas au top.

Les hormones sont souveraines, elles exercent des actions réellement puissantes sur les organes et sur le corps entier. Elles peuvent par exemple créer de la fatigue, modifier l’appétit, augmenter l’amour ou l’irritabilité, altérer la digestion, déclencher des migraines ou démarrer la production de lait maternel.

Ainsi, arrêtons de nous blâmer de notre côté sombre et acceptons cette formidable force de la nature qu’est le corps féminin. 

accepter son coté sombre

Ecouter son corps et respecter son instinct

 Lorsque l’on se sent mal, une des premières choses à faire est d’écouter les signaux de notre corps. Essayer de respecter au maximum les messages.

 Fatiguée ? Dormez ! Même si cela signifie de transformer la pause-déjeuner en sieste, même si dehors il fait beau et que vous avez des choses à faire. Votre corps travaille en arrière-plan, et le sommeil l’aidera. Le sommeil prépare l’action, comme l’action prépare le sommeil. Le sommeil est sacré.

 Enervée ? Vous êtes irritable ou à fleur de peau, transformez cette énergie en créativité, laissez-la sortir. Allez courir, dansez ou chantez, prenez un moment seule et faite quelque chose explosif et de fou.

 Maussade ? Vous avez besoin d’inspiration, évadez-vous. Prenez le temps de regarder un film, lire un livre ou organisez-vous un futur voyage imaginaire en flânant sur Pinterest ou Airbnb.

 

Bienveillance et compassion pour soi-même

Lorsque la première vague de négativité est passée. Restez attentive à vos besoin, dorlottez-vous comme on s’occupe d’un nouveau-né et axez, autant que vous le pouvez, votre journée sur vos besoins.

Vous avez besoin de rester seule avec du chocolat, faites-le. Ne vous excusez pas.

Vous avez envie d’un bain ou d’un soin, allez-y (mais sans en profiter pour vous critiquer physiquement dans le miroir).

Quelques mouvements de yoga ou d’étirements très doux peuvent aussi être bénéfiques pour ramener l’esprit dans le moment présent.

Il existe aussi des méditations guidées (dispo sur internet) pour passer d’un état d’esprit négatif à un état d’esprit positif. Grâce à la gratitude et tout en bienveillance, on nous amène doucement à nous libérer des mauvaises énergies.

accepter sa noirceur

Comment diminuer les épisodes de mauvaises humeurs sur le long terme ?

 Nous l’avons vu les « mauvais jours » sont en fait un phénomène de décroissance totalement naturel. Cependant, il est possible de stabiliser notre humeur en améliorant notre santé avec une bonne hygiène de vie. Ces quelques conseils peuvent permettre d’espacer les mauvais jours ou de réduire les symptômes.

Faire régulièrement de l'exercice physique

Bouger et faire de l'exercice sont excellents pour votre santé physique et mentale. Ils peuvent également vous aider à traiter ou à éviter les changements d'humeur. Lorsque vous faites de l'exercice, votre corps produit des hormones de bien-être et des endorphines qui peuvent aider à réduire le stress et à améliorer l'humeur. Essayez de faire 30 minutes d'exercice modéré 5 jours par semaine.

Manger sainement

Évitez la caféine, l'alcool et les produits transformés. Ces stimulants et dépresseurs peuvent altérer votre état naturel, aggravant ou provoquant des changements d'humeur. Préférez cuisiner vous-même vos repas, en faisant la part belle aux fruits et crudités, en essayant de réduire les produits animaux qui peuvent contenir des hormones, et en mangeant à satiété, ni trop, ni trop peu.

Dormir mieux

Une bonne nuit de sommeil peut guérir de nombreux maux, notamment l'irritabilité et les changements d'humeur extrêmes. Essayez de dormir 7 à 8 heures par nuit. Si cela vous semble trop difficile, essayez d'ajouter seulement 30 minutes supplémentaires en vous couchant une demi-heure plus tôt que d'habitude. Lorsque vous y êtes parvenu, essayez d'ajouter 30 minutes de plus. Le sommeil supplémentaire s'accumulera de manière saine et bénéfique.

Pratiquer la gestion du stress

Le stress et l'anxiété peuvent aggraver les coups de blues. Si vous êtes inquiète, débordée ou soumise à d'autres tensions, apprendre à gérer le stress peut vous aider à éviter les complications, notamment les humeurs noires. La méditation, la respiration profonde et le yoga sont tous des moyens éprouvés pour aider à gérer le stress. L’utilisation de pierres et cristaux dans son quotidien aide aussi à rester sereine, ainsi que le temps passé en pleine nature.

 La mauvaise humeur ne dure généralement pas plus d’une journée. Si la situation se prolonge, il faudra surveiller son évolution. Cela peut révéler une carence alimentaire ou un autre problème de santé. N’hésitez pas à en parler avec votre médecin.

 Conclusion

S'aimer lorsque tout va bien est bien plus simple que lorsqu'on se sent mal. Pourtant c'est dans les moments les plus sombres que l'on a vraiment besoin de compassion et de bienveillance envers soi-même. Accepter la décroissance, lâcher prise et savoir ralentir sans crainte permet de se ressourcer réellement pour repartir avec une énergie nouvelle.

Articles Récents

Chanter les sons des chakras : les mantras Bija

Vous avez peut-être des chansons préférées que vous écoutez en vous préparant, en conduisant, en faisant du sport ou en vous endormant. Mais avez-vous remarqué la façon dont la musique affecte votre esprit et votre corps ?  Dans cet article nous allons...

En savoir plus

Laissez un commentaire

Ce blog est modéré